Loading...
Médecine esthétique

Calvitie : Retrouvez une chevelure naturelle grâce à la chirurgie capillaire

Depuis la nuit des temps, l’alopécie androgénétique , est indéniablement , l’une des pathologies génétiques les plus redoutables chez les hommes et même chez les femmes, elle se traduit  par une chute irréversible et progressive des cheveux qui peut toucher toutes les parties du corps. Chez 33% des hommes de moins de 30 ans elle est responsable de la chute précoce des cheveux de la tête, appelée aussi calvitie. En effet, cette pathologie d’origine génétique, est très mal vécue par les jeunes hommes car elle impacte, drastiquement, leur confiance en soi et leur bien-être social.

Calvitie : des solutions existent mais…

Bien que la science a permis de développer des solutions plus ou moins satisfaisantes mais l’alopécie est une pathologie coriace et très difficile à traiter car elle est causée, principalement, par nos gênes avec une progression catalysée par le stress, la fatigue, une mauvaise hygiène de vie et les hormones mâles. Les solutions les plus courantes sont basées sur des composants chimiques aux effets secondaires gênants et peuvent être dangereux pour certaines personnes. Des traitements tels que Finastéride, Minoxidil, Nizoral sont disponibles et peuvent aider à traiter, modérément, cette pathologie et à ralentir la progression, inévitable, de la chute des cheveux.

La chirurgie esthétique : une solution redoutable grâce à la technique FUE (Follicular Unit Extraction)

Les progrès de technologie médicale et notamment, la chirurgie capillaire, ont permis d’améliorer et de perfectionner le traitement de la calvitie grâce à la greffe d’implants capillaires autologues (appartenant au patient et prélevés, généralement, au niveau de l’arrière du crâne). La technique FUE (Follicular Unit Extraction) est l’une des solutions les plus pratiquées de nos jours par les chirurgiens car elle permet de retrouver une chevelure naturelle avec un risque nul de rejet ou de complications et ce, sans laisser aucune cicatrice visible.

La technique FUE est une excellente solution destinée aux personnes qui souffrent d’une calvitie stationnaire limitée à de petites zones. Elle consiste à prélever directement les bulbes au niveau des zones donneuses (arrière du crâne, généralement, sur un diamètre de 1mm) puis de réimplanter ces greffons au niveau des zones dégarnies de la tête. L’avantage principal de cette technique est qu’elle ne laisse aucune cicatrice  et peut être réalisée soit, manuellement soit d’une manière automatisée grâce à des robots. Il est à noter que cette technique permet de préserver les cellules souches situées sous le bulbe capillaire mais elle est assez minutieuse et nécessite donc, plus de temps et surtout, un niveau avancé d’expertise et de savoir-faire.

La durée d’une greffe capillaire grâce à la technique FUE peut osciller entre 6 et 8 heures et ce, selon l’envergure de l’alopécie ainsi que le budget du patient, car le coût d’une telle intervention est calculé selon le nombre de greffons à prélever et à réimplanter. Cette technique est aussi envisageable pour les hommes qui souhaitent garnir leurs barbes et harmoniser la pilosité au niveau du bas du visage.

Chirurgie capillaire : Comment estimer les coûts d’une implantation capillaire grâce à technique FUE ?

La calvitie est une pathologie progressive qui évolue d’une manière très différente chez les individus qui en souffrent. L’échelle de Norwood Hamilton permet d’évaluer cette progression, d’une manière assez précise et offre la possibilité de mieux choisir le timing pour subir une implantation capillaire et planifier les séances de greffe. Enfin, il est à noter qu’une autre solution existe pour le traitement de la calvitie sévère, appelée la technique FUT (ou technique de la bandelette), elle  consiste à extraire les bulbes capillaires à greffer après avoir prélevé un morceau du scalpe (sous forme d’une bandelette horizontale qui peut atteindre les 23 centimètres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *