Loading...
Santé

Les différents types de tests auditifs

Comment pouvez-vous savoir si vous entendez encore très bien ou si vos oreilles sont victimes d’une déficience auditive ? Les réactions de l’entourage sont certes informatives à ce sujet mais elles seront toujours plus subjectives qu’objectives. Différents types de tests auditifs ont été créés pour permettre des évaluations standards dans ce domaine.

Les tests auditifs en général

Sans qu’il soit forcément lié à une affection auditive déclarée, le test auditif peut être fait à toute personne et à tout âge à titre de dépistage. Par exemple, à la naissance, ont peut faire un test pour savoir si le bébé est doté d’une faculté auditive normale ou non. Dès sa première intégration scolaire, l’enfant passe par une visite médicale où l’acuité auditive est testée. Chez le personnel navigant de l’aviation et dans certains métiers, le test de la capacité auditive est préconisé par la médecine du travail. Certains milieux aux environnements agressifs sonores font faire des tests auditifs à leurs employés au bout d’un certain temps. Outre pour le dépistage, les tests auditifs pour mesurer la déficience auditive sont de différents types.

Les différentes techniques de test auditif

Plusieurs techniques ont été inventées pour savoir à quel point un individu entend ou n’entend pas bien. Il y a les oto-émissions acoustiques pour les nouveaux nés. La technique consiste à analyser l’écho produit par une cochlée placée dans l’oreille du bébé quand celle-ci reçoit un son test. Il y a l’audiométrie vocale qui consiste à faire répéter à un patient des sons qui lui sont transmis à des intensités différentes. Il y a l’audiométrie tonale qui consiste à déterminer à l’aide de fréquences allant de 125 à 8000 Hertz les seuils auditifs de chaque oreille du patient. Il y a les potentiels évoqués auditifs. Il s’agit là de mesurer par l’intermédiaire d’électrodes l’activité électrique du cerveau du patient en réaction à des sons envoyés dans son oreille.

Les tests de degré de surdité

Les cas de surdité doivent faire l’objet d’une évaluation du degré de surdité afin de préconiser le palliatif adapté à chacun d’eux si cela est encore possible. Un test auditif déterminera combien de décibels sa sensibilité auditive aura perdu. Pour une perte de 20 à 40 db, il est atteint de surdité légère. De 40 à 70, sa surdité est qualifiée de moyenne. Pour plus de 90 db perdus, sa surdité est dite profonde. Une personne dont les oreilles ne perçoivent aucun son est évidemment considérée comme atteinte de surdité totale. Il est à noter que l’oreille humaine n’appréhende que les sons compris entre 20 et 20 000 Hertz.
Vous entendez bien les voies basses mais moins bien les voies aiguës ? Votre enfant semble entendre moins biens que ses collègues en classe ? Vous aurez compris maintenant quel type de test auditif pourrait déterminer la lacune auditive pour un cas donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *