Loading...
Santé

Tout savoir sur la greffe osseuse dans le cadre d’un implant dentaire

greffe osseuse

L’implant dentaire consiste à insérer une dent artificielle dans l’os de la mâchoire. Or, il peut arriver que cet os se résorbe naturellement chez certaines personnes, augmentant ainsi le risque de rejet. De ce fait, le dentiste doit alors procéder à une greffe osseuse.

Les raisons d’opter pour la greffe osseuse

Les implants dentaires sont semblables aux dents naturelles et sont pratiquement indétectables. Ils sont composés de deux parties, un cylindre métallique qui est inséré dans la mâchoire et qui fait office de racine, ainsi qu’un pilier sur lequel sera montée une couronne artificielle. Cependant, cette intervention nécessite d’avoir un os suffisamment dense et solide afin de maintenir l’implant en place. Or, il peut arriver que l’os de la mâchoire se résorbe mécaniquement avec le temps. Cet état de l’os arrive notamment suite à l’extraction d’une dent. Un os trop mou augmente le risque de rejet de l’implant. Le dentiste peut décider de recourir à une greffe afin d’augmenter le volume osseux.

Le principe de la greffe osseuse

La greffe osseuse a pour objectif d’augmenter le volume osseux du patient (au niveau des mâchoires) afin que l’implant dentaire puisse tenir en place. Le chirurgien prélève un greffon qui sera installé dans la zone ou se trouvera l’implant. Ce greffon sera ensuite tenu en place, grâce à des vis ostéopathiques, le temps que l’os se régénère et qu’il soit suffisamment fort pour supporter l’implant.

Il existe différents types de greffons pour réaliser cette intervention.

  • Il peut être autogène, c’est-à-dire qu’il est prélevé sur le patient lui-même. Ainsi, il peut provenir de la zone du menton ou des dents de sagesse, et dans certains cas du crâne, voire même des tibias.
  • Le greffon peut être allogène, ce qui signifie qu’il provient d’une autre personne.
  • Il peut également être xénogène, c’est-à-dire que le greffon a été pris chez une autre espèce animale.
  • Le greffon peut être synthétique, dit alloplastique.

Vous pouvez vous rendre sur notre site pour en savoir plus sur la greffe osseuse pour implant dentaire.

Les différentes techniques d’augmentation osseuse

Trois principales techniques peuvent être mises en œuvre pour augmenter le volume osseux d’un patient, dans le but d’installer un implant dentaire.

  • La première méthode est le comblement osseux après une extraction dentaire. Cette technique consiste à empêcher la résorption de l’os suite à une extraction dentaire ou à un défaut osseux. Le dentiste utilise alors un biomatériau afin de boucher le trou se trouvant dans l’os.
  • La seconde méthode se nomme le soulevé de sinus, ou sinus lift. Cette technique consiste à soulever le plancher sinusien et à compléter la cavité ainsi créée avec un substitut osseux. Le biomatériau va pouvoir maintenir la position jusqu’à ce que suffisamment d’os se forme pour permettre la mise en place de l’implant.
  • La troisième technique est la greffe osseuse pré-implantaire. Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui permet d’augmenter le volume osseux pour la mise en place d’un implant.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *