Loading...
Chirurgie esthétique

Tout savoir sur le lifting des cuisses : 4 questions / réponses

Encore appelé dermolipectomie crurale, lifting crural ou cruroplastie, le lifting des cuisses est une opération esthétique qui a bénéficié de plusieurs progrès médicaux au fil des années, raison pour laquelle il offre d’excellents résultats. Bien qu’il soit moins connu que le lifting du cou, il intéresse un grand nombre de personnes (en particulier les femmes).

À qui s’adresse cette opération ?

Des fibres élastiques sont présentes au niveau de la peau des cuisses ; à cause de cela, cette partie du corps est particulièrement fine et sensible.

Lorsque ladite peau est tonique, souple et de bonne qualité, une simple opération de liposuccion permet aux patients d’affiner leur silhouette ; en revanche, cette intervention chirurgicale peut s’avérer insuffisante si le potentiel de rétraction de la peau est altéré.

Le lifting des cuisses vise à remédier aux problèmes d’excès graisseux de peau liés à un relâchement cutané ; il rend donc un réel service aux femmes qui souffrent de cuisses tombantes, flasques, disgracieuses et recouvertes de vergetures.

Voici quelques causes du relâchement cutané au niveau des cuisses : la grossesse, un amaigrissement important, des facteurs héréditaires, le vieillissement naturel de la peau, de brusques variations pondérales, …

De son côté, le lifting du cou est une opération esthétique qui vise à retendre la peau ridée. Il peut être combiné avec un lifting facial, un lifting frontal, une chirurgie des paupières ou un mini-lift ; il permet de corriger le double menton, l’affaissement des pommettes, les rides d’expression, les bajoues, le creux au milieu des joues, …

Comment se déroule une intervention de lifting des cuisses ?

Avant l’opération

Le chirurgien doit exposer tous les détails de l’opération au patient et lui remettre un devis. Dans les 2 jours précédant l’intervention, le patient doit également consulter un anesthésiste.

Ainsi, 2 à 3 rendez-vous préopératoires sont nécessaires.

Le déroulement de l’opération

La durée de l’hospitalisation est de 2 à 3 jours et l’opération se déroule sous anesthésie générale. La durée de l’opération varie en fonction de la technique employée et des gestes chirurgicaux à effectuer.

Une lipoaspiration (ou liposuccion) de la partie interne des cuisses est le plus souvent réalisée au début de l’intervention, ceci afin d’aspirer les amas de graisses et préserver la délicate qualité cutanée de cette zone.

Par la suite, le chirurgien procède aux incisions et ôte les excédents de peau. La localisation et la longueur des incisions sont déterminées lors des rendez-vous préopératoires ; elles diffèrent selon l’importance des excédents et sont adaptées au cas par cas.

Il existe 3 types de techniques :

• la technique avec incision horizontale ;
• la technique avec incision verticale ;
• la technique mixte.

Quelles sont les suites de l’opération ?

Une gaine de contention ou un pansement compressif est mis en place à la fin de l’intervention chirurgicale. Les suites sont quasiment identiques à celles de la liposuccion, c’est-à-dire que des ecchymoses et un œdème apparaissent et les douleurs sont de faible intensité.

Quels sont les résultats ?

Malgré la présence d’un œdème, les résultats de l’opération sont immédiats ; ils sont généralement excellents si les indications ont été bien posées (absence de surpoids, respect des contre-indications, …).

Le résultat final sera visible 4 à 5 mois après l’intervention, le temps d’une cicatrisation aboutie, d’une stabilisation des tissus et d’une totale résorption de l’œdème. Ainsi, la silhouette sera dessinée, les cuisses liftées et la tension de la peau équilibrée. La maturité cicatricielle pourra quant à elle être appréciée 10 à 12 mois après l’opération.

Quel est le prix d’une opération ?

Le prix d’une opération varie en fonction des honoraires de l’anesthésiste et du chirurgien, la technique chirurgicale utilisée, l’étendue du lifting, le coût de l’hospitalisation (hôpital choisi, durée du séjour, ..).

Pour information, il faut généralement compter entre 4 000 et 5 000 euros. Par ailleurs, le patient peut bénéficier d’une assurance maladie ou d’une prise en charge par la sécurité sociale (c’est le cas par exemple si le lifting est réalisé dans le cadre d’une opération réparatrice après un traitement pour obésité morbide).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *