Loading...
Santé

Suivi de grossesse : une nécessité pour s’assurer du bon déroulement de l’accouchement

La période de grossesse marquera à jamais la vie d’une femme. Certes, certains maux peuvent gâcher la joie du premier trimestre. Mais plus le ventre gagnera en rondeur, plus maman sera comblée. Seulement, pour être sûr d’arriver à terme, il faut faire le suivi de sa grossesse chez un spécialiste. Cela permet de surveiller la croissance de bébé, mais aussi l’état de santé général de la mère. Et entre la sage-femme et le gynécologue, le choix dépendra de quelques facteurs.

Les étapes obligatoires lors du suivi de grossesse

La grossesse est un processus naturel, certes. Seulement, on sait qu’elle peut être accompagnée de certains maux. Aussi, durant les trois trimestres, la future maman se pose généralement plusieurs questions sur les phases de développement de son bébé. Afin de répondre à toutes ces interrogations, il est donc important de réaliser un suivi de grossesse. Il s’agit d’ailleurs d’une démarche indispensable, dont la plupart des examens obligatoires sont remboursés par l’État.

Le bilan prénatal doit être effectué avant la quinzième semaine d’aménorrhée (15 SA). Pour cela, on peut s’adresser soit à une sage-femme, comme la sage femme Lyon, soit à un gynécologue. Cette consultation permettra de faire un examen physique complet pour déterminer l’état de santé général de la femme. C’est aussi au cours de cette rencontre que le praticien prescrira les tests en laboratoire et le rendez-vous pour la première échographie. Jusqu’à l’accouchement, il faut prévoir au moins trois passages chez l’échographiste. Ces contrôles sont essentiels pour suivre le développement du fœtus.

À partir du quatrième mois de grossesse, la future maman devra réaliser des visites mensuelles. Au cours de ces dernières, son médecin procèdera à des examens de routine comme la prise de tension, la pesée et le toucher vaginal.

Choisir une sage-femme pour un meilleur suivi de grossesse

Tous ces examens sont essentiels pour surveiller la santé de la mère et du bébé. Et comme on l’a vu récemment, le suivi de grossesse peut être effectué par deux types de spécialiste. En France, bon nombre de femmes ont une préférence pour la sage-femme. Bien sûr, pour avoir le choix, il faut d’abord s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une grossesse à risque. Si c’est le cas, seul un gynécologue-obstétricien pourra réaliser les contrôles prénataux.

L’accompagnement offert par une sage-femme est à la fois bénéfique pour la mère et pour l’enfant. En effet, contrairement aux médecins, ces praticiennes sont plus proches de leurs patientes. Elles sont plus attentives aux maux évoqués par la future maman. De plus, ce sens de l’écoute est crucial pour anticiper certaines complications.

D’ailleurs, au fil des années, ce métier a beaucoup évolué. Plus qu’une simple accompagnatrice, ces spécialistes disposent des aptitudes nécessaires pour effectuer des échographies. Elles proposent aussi des séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

Aujourd’hui, il existe deux solutions pour trouver une sage-femme. Soit on se rend à un centre de soins public, soit on fait appel à une praticienne exerçant cette profession de manière libérale. Cette seconde catégorie d’obstétricienne pourra se déplacer au domicile de la future mère. Ce qui évitera de nombreux désagréments à la principale concernée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *